En 2005, à l’occasion de Vinexpo, Pierre Chainier, président d’Interloire et Pierre Lieubeau, président du Comité Interprofessionnel des Vins de Nantes, avaient annoncé leur volonté de fusionner les deux interprofessions pour unir la viticulture ligérienne. Deux ans plus tard, ce 28 juin, les conseils d’administration des deux interprofessions viennent de décider à l’unanimité de fusionner à compter du 3 janvier pour donner naissance à une grande interprofession qui couvrira 46 000 ha de Nantes à Blois et rassemblera plus de 4 500 vignerons produisant 2,3 millions d’hectolitres. Interloire deviendra ainsi la troisième interprofession viticole de France derrière Bordeaux et Interrhône.-----------------------

Plus à l’est, seuls les Vins du Centre-Loire, autour de , conserveront leur indépendance, même si des collaborations existent déjà notamment pour la communication à l’export et la recherche et le développement techniques. La nouvelle Interloire disposera d’un budget de 12 millions d’euros dont 66 % consacrés à la communication et 8 % consacrés à la technique.

Dès janvier 2008, elle lancera une nouvelle campagne de communication, confiée à l’agence Jump, mettant en avant la Loire, afin de valoriser son image d’entité viticole.

7 ans après la fusion entre l’ et la , le mariage avec le Nantais est l’aboutissement de deux années de discussions. Alors que la Touraine produit principalement des vins rouges et rosés, les vins blancs représenteront la moitié de la production de cette nouvelle entité. De la même façon, la fusion renforcera l’importance du négoce qui assure à lui seul 60 % de la mise en marché des vins, contre 25 % pour les vignerons et 15 % pour les caves coopératives, alors que la commercialisation, au sein de l’interprofession Anjou-Touraine, était également répartie entre négoce et producteurs.

“En réunissant le Val de Loire de Nantes jusqu’à Blois, nous pouvons afficher des ambitions nouvelles, notamment à l’export où nous disposerons de moyens supplémentaires pour faire connaître les vins du Val de Loire” se félicite Pierre Chainier, président d’Interloire.




Répondre à cet article