Vigneron à Thouarcé, ancien président de l'appellation et président du Comité Vins de l'Institut National des Appellations d'Origine, René Renou est décédé dans la nuit de dimanche à lundi à l'occasion d'un déplacement professionnel à Séoul. Le vigneron, qui venait de fêter ses 54 ans, semblait à peine sortir d'une grave maladie contre laquelle il avait lutté avec courage.

Ardent défenseur de la qualité, persuadé qu'une réforme en profondeur était urgente pour sauver le système des appellations, René Renou avait mis en place d'importantes réformes au sein de l'Inao, concernant notamment l'agrément des vins d'appellation.

Adepte du franc parler, il voulait mettre la filière viticole face à ses responsabilités et avait ainsi déclaré l'an dernier, dans une interview accordée au journal Le Monde, que la viticulture française était composée de "30 % de bons, 50 % de gentils et 20 % de voyous qu' il faut exclure".

Ceux qui l'ont croisé garderont avant tout le souvenir d'un vigneron honnête et droit, amoureux de son terroir et attaché à la qualité des vins français.



Répondre à cet article