"Les résistants du vin gris". Dans Le Point du 3 août 2006, C'est sous ce titre que Laure Gasparotto rend hommage aux 6 producteurs de l'appellation qui, au sud de l'agglomération tourangelle, résistent encore et toujours aux promoteurs qui aimeraient que les dernières parcelles de vignes de Saint-Avertin ou Chambray-les-Tours disparaissent sous le béton.

« Un promoteur immobilier m'a proposé 18 euros par mètre carré. J'ai refusé. Il m'a dit que j'étais fou. Je lui ai répondu que la seule richesse d'un homme, c'est sa santé.»
explique Bernard Blondeau, dernier vigneron de la commune de Saint-Avertin, témoignant de l'attachement de ces vignerons pour leur vin original, issu du pressurage direct des trois pinots : , et .


Répondre à cet article