Lise Girard et Bertrand Jousset du Domaine LB à , Romain Guiberteau à et Delphine et Laurent Benoist du Domaine de la Bergeonnière à Saint-Romain-sur-Cher, en appellation . Voici les 3 finalistes retenus pour représenter le Val de Loire, aux côtés de 18 jeunes vignerons d'autres régions françaises, à l'occasion de la première édition des “Raisins du bonheur”, organisée par les “Jeunes Talents du vin”.

Composé du sommelier Philippe Faure-Brac, du cuisinier Alain Senderens et du journaliste Philippe Maurange et de l'œnologue Myriam Huet, le jury a retenu la cuvée Singulier 2004 du Domaine LB, la cuvée Les Clos 2003 de Romain Guiberteau et le Touraine 2004 du Domaine de la Bergeonnière.

Réservé aux vignerons indépendants de moins de 45 ans, installés depuis moins de 15 ans, ce concours vise à faire découvrir au grand public les jeunes vignerons français et leur passion pour leur terroir et leur vin.

Après une présentation au public à l’hôtel Radisson SAS Paris-Boulogne à la fin du mois de mai, les vins retenus pour le Val de Loire seront à nouveau présentés dans cet hôtel le mercredi 21 juin, en présence du jury et des vignerons.

D'autres personnalités passionnées par le terroir français, Jean-Pierre Pernault, Pierre Richard, Macha Meryl ou encore Yannick Noah, aideront le jury à définir une sélection finale pour décerner 7 trophées qui seront remis le 29 septembre à l'hôtel Radisson SAS Paris-Boulogne.

Le choix des vignerons représentant le Val de Loire est sans doute un reflet fidèle de l'esprit qui anime une grande partie de la jeune génération des vignerons ligériens : un engagement dans des modes de culture et de vinification respectueux de l’environnement, aboutissant à des vins originaux et authentiques, comme le prône la jeune association Sève, dont Romain Guiberteau et Bertrand Jousset sont tous deux membres.

Comme beaucoup des jeunes vignerons récemment installés à Montlouis-sur-Loire, Lise Bertrand et Elise Girard font partie de ce renouveau. Sur les 9 hectares qu'ils ont repris en janvier 2004, dans le village viticole de Husseau, ils pratiquent désormais un travail des sols sur toute la surface. "Et pas de cuisine à la cave !" précise Bertrand Jousset qui conduit des vinifications de manière naturelle, laissant faire autant que possible la nature.

Le résultat est au rendez-vous puisqu'ils se distinguent dès leur première cuvée. Cette cuvée Singulier 2004, appellation Montlouis-sur-Loire sec, est issue d'une sélection parcellaire de très vieilles vignes (70 ans) plantées sur "Aubuis", le sol argilo-calcaire issu de la dégradation du calcaire.

Vinifié et élevé en barriques ayant déjà logé un ou deux vins, cette cuvée n'a achevé sa vinification qu'en mars 2005, 6 mois après les vendanges, et a fait l'objet d'un élevage jusqu'en décembre 2005, avant d'être mise en bouteille sans filtration.

Le résultat est minéral, caractérisé par une finesse aromatique, et donne un vin ample, auquel l'élevage confère des qualités qui lui permettront des accords mets-vins ambitieux.

Voilà une première cuvée pleine de promesses, justifiant parfaitement que le jury des "Raisins du Bonheur" ait retenu ces jeunes vignerons parmi les talents prometteurs !

Répondre à cet article