Je reçois ce matin dans ma boîte aux lettres la publicité d'un promoteur immobilier qui construit à Joué-lès-Tours, au cœur de l'agglomération tourangelle, une résidence baptisée "Allée des Vignes". La plaquette s'ouvre sur une très jolie photo de vignes, propre à faire rêver le futur acquéreur d'un des appartements mis en vente !

Ceux qui connaissent Joué-lès-Tours, auront compris qu'il s'agit purement et simplement de marketing, tant la commune urbaine, seconde commune d'Indre-et-Loire, a peu à voir avec le charme des vignobles.
Mais au moment où la viticulture traverse une crise difficile, il est réconfortant de constater que le promoteur immobilier a choisi de faire référence à la vigne : la vigne est, et demeure, une référence attrayante.

Mieux encore, il promet aux premiers acquéreurs de leur offrir une cave à vin.

Et la plaquette rappelle le passé viticole de la commune de Joué-lès-Tours qui a donné son nom au vin gris de l'appellation , un vin cher au roi LouisXI, issu du pressurage direct du pinot noir, du pinot gris, ou malvoisie, et du pinot meunier.

Même s'il n'existe plus un cep de vigne à Joué-lès-Tours et même si l'appellation Touraine Noble Joué a été chassée de l'agglomération par l'urbanisation, à l'exception de quelques parcelles à Chambray-lès-Tours et à Saint-Avertin, l'importance culturelle de la vigne et du vin restent des symboles forts que la publicité et le marketing ne dédaignent pas.

Que les vignerons s'en réjouissent !

Répondre à cet article