Petite entorse à la ligne éditoriale de ce blog, mais l'information est trop belle pour passer à côté !

Véritable succès outre-Atlantique, GrapeRadio, podcast hebdomadaire dédié au vin, débarque en Europe !
Outre-Atlantique, GrapeRadio est un véritable phénomène, comme en atteste son abondante revue de presse, et ce nouveau média me semble tellement prometteur que j'en suivais de loin l'évolution avec envie.
Il y a peu, j'en avais parlé , regrettant que la frilosité des annonceurs français de la filière vin ne permette pas encore à GrapeRadio d'exister en France !

Mais, même si le modèle économique reste encore à inventer, GrapeRadio débarque enfin en Europe !
Vinternet, principale web-agency française spécialisée dans le monde du vin, a en effet passé un accord avec Brian Clark, créateur de GrapeRadio, pour importer la marque en Europe. C'est ce que vient de me confirmer Marc Perrin, fondateur de Vinternet, qui s'était illustré dans l'univers du vin et d'internet en créant Wine and Co, vendu en 2000 au groupe de Bernard Arnault, Europ

Il y a quelques jours, Bertrand Lenotre, fondateur de Podemus, avait déjà annoncé à Rodrigo que Marc Perrin avait participé à la levée de fonds de Podemus, plateforme française spécialisée dans le podcasting, ce qui devrait permettre à GrapeRadio-Europe de bénéficier des technologies de Podemus.

Le site GrapeRadio-Europe est d'ores et déjà en ligne, en version test.

Très bientôt, les internautes pourront donc écouter, en ligne ou sur leurs lecteurs MP3, une version française de GrapeRadio.

En espérant, ce qui me permet de me raccrocher in extremis à la ligne éditoriale de ce blog, que GrapeRadio-Europe fasse la part belle aux informations concernant les vins du Val de Loire !
Ayant eu le plaisir, il y a fort longtemps, de travailler pour WineandCo, je n'ai en tous cas pas oublié de me mettre sur les rangs pour participer à l'aventure GrapeRadio. Un nouveau média, c'est toujours une aventure excitante !

PS : Merci à Franck qui m'a mis la puce à l'oreille en m'indiquant récemment que l'investissement de Marc Perrin dans Podemus n'était peut-être pas sans rapport avec l'idée d'importer GrapeRadio sur le vieux continent... Que n'y avais-je pas pensé seul !

Répondre à cet article