C'est un étrange paradoxe : on trouve très peu de vignerons du Val de Loire parmi les premiers vignerons ayant ouvert leur blog. Mais on trouve en revanche, dans la blogosphère, beaucoup de sympathie pour les vins du Val de Loire.

Outre ceux que nous avions déjà cités ici, ou encore , ces quelques exemples récents en témoignent :

Bien qu'il soit comtois et passionné de cancoillotte, Olif aime également les vins de Loire et nous présente par exemple sur son blog le 2002 du Château de Suronde où Francis Poirel exerçait ses talents jusqu'en 2004. "Si j’avais été seigneur moyen-âgeux en Anjou, je me serais battu pour en avoir, de ce « quart de la récolte pendante sur le revers du coteau exposé au midi»" écrit Olif, référence aux origines de cette appellation dont le nom désignait le "quart" prélevé par le seigneur.

L'auteur du blog La Pipette aux quatre vents nous tresse pour sa part les louanges du Grand Mont 1989 de Pierre Jacques Druet, ce qui témoigne de la capacité de vieillissement des rouges de Loire et constitue un heureux présage si l'on songe que le millésime 2005 risque d'atteindre sinon dépasser les prouesses de 1989.

Et le même blog, qu'il faut décidemment inclure dans vos favoris, présente les et l' blanc de Richard Leroy et rend compte de sa visite au domaine de la Monnaie chez Eric Morgat à .

Surtout, ce blog a publié une passionante présentation des terroirs de Savennières et prépare, pour le samedi 28 janvier 2006, une très complète dégustation d'Anjous blancs secs et de Savennières du millésime 2003.

Le blog Socrate-Dionysos, qui avait déjà fait partager il y a quelques temps sa pasion pour le , nous parle cette fois des grands vins blancs du val de Loire en faisant un tour quasiment exhaustif des vins blancs d'Anjou et de .

Evidemment, on ne peut pas parler de la sympathie des blogueurs pour les vins de Loire sans évoquer les blogs ayant publié un billet suite à notre appel à la solidarité des blogueurs :

En espérant que je n'en oublie pas !

 

Répondre à cet article